Tous les jours, notre envoyée spéciale vous raconte les coulisses, les anecdotes et les coups de théâtre de la COP24, qui se déroule en Pologne, du 2 au 14 décembre.
Katowice (Pologne), envoyée spécialeVendredi 7 décembre : Alerte à la climatisation

Des petits mots d’amour au pavillon indonésien.

Au sixième jour de la COP, vendredi, les délégués des États continuaient à finaliser dans l’ombre le texte qu’ils présenteront samedi soir aux ministres pour les négociations les plus sensibles. Pendant ce temps-là, la conférence des parties continue à bruisser d’une cascade d’événements.
Mais où se cachent-ils ? Hier soir, comme tous les soirs depuis mon arrivée à Katowice, je n’ai pu m’empêcher de m’interroger : où disparaissent donc les milliers de délégués, membres d’ONG, volontaires ou journalistes du monde entier, une fois qu’ils ont remisé leurs stylos après leur si intense journée ? Certes, de nombreux négociateurs ne quittent les salles de réunion que tard dans la nuit, tandis que d’autres, épuisés, filent se requinquer dans leur chambre d’hôtel, mais tout de même, cela devrait être l’effervescence en ville, non ? Le mystère reste entier : toujours est-il qu’à 19 heures comme à 23, le centre-ville de Katowice reste aussi placide qu’un lac suisse.
Pour cette sixième journée de conférence climatique, je vous propose de déambuler sans but précis dans les couloirs de la COP et ses dizaines de préfabriqués, en repartant du matin. À 9 heures, force est de constater que les side events –- les dizaines d’événements organisés chaque jour en marge des négociations -– ont moins la cote, et ce

Source Reporterre.net/
Bio de France
 Label Bio de France
Share This
Aller à la barre d’outils