Les gendarmes ont repris leurs opérations d’expulsions et de destruction ce vendredi. Nos reporters sur zone vous racontent en continu les événements, alors que des habitants vont demander à l’Unesco de classer la Zad sur la liste du patrimoine de l’humanité.
15 h 31 – Mercredi 16 mai, les Naturalistes en lutte de Notre-Dame-des-Landes ont remercié le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, d’avoir défendu la Zad contre les opérations des gendarmes, dans un texte parodique et une vidéo publiés sur leur blog. Ils saluent également l’initiative de la préfète de la région Pays-de-la-Loire, Nicole Klein, d’avoir proposé la Zad comme espace pilote pour le plan biodiversité de M. Hulot :
« Nous vous remercions d’avoir empêché l’évacuation de la ZAD par les gendarmes au début du mois d’avril 2018, quelques jours après votre discours à l’Assemblée nationale. Cela aurait pu avoir comme conséquence de détruire des projets agricoles visant la préservation et la restauration de la biodiversité. Vous avez aussi compris que les opérations militaires annoncées auraient pu entraîner la destruction d’espèces protégées, l’altération profonde d’habitats naturels fragiles par des engins de chantier ou encore la pollution des terres et des milieux aquatiques, par les gaz lacrymogènes notamment.
Monsieur le ministre, nous saluons votre « plan biodiversité » et Madame la préfète, nous saluons votre initiative de proposer en site expérimental le site de Notre-Dame-des-Landes, dédié initialement au néfaste et passéiste projet d’aéroport. »
15 h 23 – Un appel a été posté sur le site Zad nadir, à converger sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes

Source Reporterre.net/
Bio de France
 Label Bio de France
Share This
Aller à la barre d’outils